^Aller en haut

qui est en ligne?

Nous avons 7 invités et aucun membre en ligne

Directeur Général, pi

Mots du Directeur Général, pi

Connexion

Observatoire des marchés

 Publication du deuxième trimestre 2016

  • Évolution du nombre des clients [1] aux services de télécommunications

Le marché de la téléphonie mobile totalise 2,3 millions de clients à la fin du deuxième trimestre 2016. Soit, près de 27,2 mille clients de plus par rapport à la même période, un (1) an plus tôt.

Parmi le parc de clients au cours de ce trimestre, 1,2 mille sont des clients actifs. Soit un peu plus de 53% du nombre total des clients. Malgré une dépréciation tant sur une évolution annuelle que trimestrielle, le nombre de clients actifs augmente de 1,6% en moyenne trimestrielle.

En se hissant à près de 46%, la pénétration des services de la téléphonie mobile au sein de la population s’est élargie. De plus, au cours de ce trimestre, 73 localités du pays sont couvertes, portant le taux de couverture de la population à plus de 59%.

Par ailleurs, le marché de l’Internet affiche un effectif de près de 110,6 mille clients dont la majorité (99%) a accès à ce service en situation de mobilité. Cependant, la pénétration de l’Internet est encore faible, puisqu’on note, seulement, 2,2% de la population ayant accès à ce service sur le territoire centrafricain, quelle que soit la technologie de support.

  • Évolution du volume de trafic sur les réseaux mobiles

Globalement, le trafic au départ des réseaux de téléphonie mobile connait une situation morose, affichant une évolution négative tant sur le plan trimestriel (-2,5%) que sur le plan annuel (-7%), pour se maintenir à un volume de 110,5 millions de minutes. Cette baisse est observée tant sur le trafic on-et et que sur le trafic off-net.

De plus, 88% du volume de trafic enregistré au cours de ce trimestre terminent à l’intérieur des mêmes réseaux (trafic on-net).

Par ailleurs, l’envoie des messages courts (SMS) a atteint un volume de 3,4 millions, cédant 13% de son volume par rapport au trimestre précédent, mais affichant une hausse par rapport au niveau d’il y a douze (12) mois.

  • Évolution du revenu des services de télécommunications

Le revenu sur les marchés des services de télécommunications a atteint plus de 8 milliards de FCFA, à la fin de ce trimestre. Avec 6,9 milliards de FCFA, les services de téléphonie mobile ont généré près de 86% de revenu des marchés de télécommunications. En revanche, le revenu des services de l’Internet (mobile et fixe sans-fil) est d’environ 1 milliard de FCFA.

Le revenu moyen généré par chaque client se situe au tour de 4.300 FCFA (+0,6% en 1 an) sur le marché de la téléphonie mobile et de 9.800 FCFA (-2% en 1 an) sur le marché de l’Internet.

 [1] Le nombre de client s’entend le nombre des Cartes SIM activées.

 Pour des raisons d'ordre technique, nous ne sommes pas en mesure de mettre en ligne, actuellement, le document final de l'observatoire, contenant des tableaux et graphiques. Pour obtenir ce document, veuillez contacter Mr Djallo AMADOU (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ).

_______________________________________________
 

Publication du quatrième trimestre 2014 

Télécharger la publication complète
  • Évolution du nombre des clients[1] aux services de télécommunications

Le marché de la téléphonie mobile totalise 2,1 millions de clients à la fin du quatrième trimestre 2014. Soit, près de 484 mille clients de plus par rapport à la même période un (1) an plus tôt. Et ce, après un recul important enregistré en décembre 2013.

Parmi l’effectif de clients dénombré au cours de ce trimestre, 1,15 mille sont des clients actifs. Soit environ 55% du nombre total des clients et leur effectif augmente de façon soutenue depuis le début de l’année.

En se hissant à plus 43%, la pénétration des réseaux mobiles au sein de la population s’est élargie. De plus, ce trimestre est marqué par la couverture de trois (3) nouvelles localités du pays et la fermeture des sites dans quatre (4) autres localités, portant le nombre des localités couvertes par les réseaux de téléphonie mobile à 70, avec un taux de couverture de la population qui se situe au tour de 61,2%.

Par ailleurs, le marché de l’Internet affiche un effectif de plus de 65 mille clients dont la majorité (98%) a accès en situation de mobilité. Cependant, la pénétration de l’Internet  est encore faible, puisqu’on note, seulement, environ 13 personnes sur mille (1.000) ont accès à ce service sur le territoire centrafricain, quelle que soit la technologie de support.

  • Évolution du volume de trafic sur les réseaux mobiles

Globalement, le trafic sur les réseaux de téléphonie mobile a affiché une évolution contrastée tant en progression trimestrielle que sur le plan annuel.

Sur le plan trimestriel, le volume de trafic a affiché une certaine morosité à la fin de ce trimestre. En effet, avec 109,3 millions de minutes, le trafic au départ des réseaux mobiles a enregistré son niveau le plus faible depuis le début de l’année, cédant près de 42% de son volume par rapport au trimestre précédent. Cette baisse est occasionnée par un repli considérable observé sur le trafic off-net. De plus, 85,8% du volume de trafic enregistré au cours de ce trimestre terminent à l’intérieur des mêmes réseaux (trafic on-net).

En revanche, sur le plan annuel, le volume de trafic au départ des réseaux mobiles a progressé en volume de plus de 151 millions, pour se hisser à 595,5 millions de minutes en 2014, contre 444 millions de minutes, un (1) an plus tôt. Soit une croissance de 34%.

Par ailleurs, on observe l’engouement des clients à communiquer par le biais des SMS, dont le volume a atteint un 15,8 millions d’envois à la fin de ce trimestre, contre 10,4 millions d’envois douze (12) mois auparavant.

  • Évolution du revenu des services de télécommunications

Le revenu sur les marchés des services de télécommunications a atteint 8,209 milliards de FCFA, au quatrième trimestre 2014. Avec 7,769 milliards de FCFA, les services de téléphonie mobile (y compris l’Internet mobile) ont généré près de 95% de revenu des marchés de télécommunications. En revanche, le revenu des services de l’Internet fixe sans-fil reste marginal.

Au rythme annuel, les services des télécommunications ont généré un peu plus de 28 milliards de FCFA en 2014. Ce chiffre est en légère augmentation (+1,7%) par rapport à 2013.

[1] Le nombre de client s’entend le nombre des Cartes SIM activées.

______________________

Publication du troisième trimestre 2012

Télécharger la publication complète

  • Evolution du nombre de clients aux services de télécommunications

Le nombre de clients aux services de télécommunications connait une évolution constante depuis plusieurs trimestres. En effet, les différents segments de marché de télécommunications en Centrafrique, plus particulièrement le mobile et l’Internet, ont vu le parc de leurs clients s’élargir mais à des proportions dissemblables.

Tout d’abord, le marché de téléphonie mobile affiche le plus grand parc de clients avec plus 1,9 millions. Ce nombre est en accroissement de 9% à la fin de ce trimestre. Ce parc est constitué majoritairement des clients prépayés. Les clients actifs représentent plus de 55% du parc total. Le taux de pénétration de téléphonie mobile a atteint 41% au troisième trimestre 2012. Les réseaux de téléphonie mobile couvrent une population d’environ 2,9 millions d’habitants dans 70 localités, avec un taux de couverture de 62% au cours de ce trimestre.

Ensuite, sur le marché de téléphonie fixe, on compte, au premier trimestre 2012, 5,43 mille clients pour 823 lignes en activité. Par ailleurs, la pénétration de téléphone fixe au sein de la population tourne autour de 1,2 ligne pour mille habitants au cours de la même période.

Enfin, l’accès à l’Internet continu à s’étendre, puisque le nombre de clients connectés a fortement progressé de 77%, comparativement au niveau d’il y a un (1) an, pour constituer un parc de 9,27 mille clients. La majorité (90%) des clients se connecte via les réseaux de téléphonie mobile. Toutefois, les clients Internet représentent moins de 1% de la population.

  • Évolution du volume de trafic sur les réseaux mobiles

Tout comme le nombre de clients, le volume des trafics voix consommés à la fin de ce trimestre a évolué positivement, sur une variation annuelle. Au cours de ce trimestre, ce volume est constitué uniquement de trafic acheminé sur les réseaux de téléphonie mobile.

En effet, le trafic voix acheminé sur les réseaux de téléphonie mobile a atteint un niveau record, en affichant un volume de près de 108 millions de minutes, contre 90,5 millions de minutes un (1) an auparavant. On notera que trois-quarts de ce volume terminent à l’intérieur des mêmes réseaux (trafic on-net).

En revanche, les envois des SMS enregistrent une baisse consécutive à celle du trimestre précédent. Ce volume a diminué de près de 2,7 millions, sur variation annuelle, pour s’établir à un volume total de 7,6 millions d’envois. Les clients prépayés ont envoyé 99% de ce volume.

  • Évolution du revenu des services de télécommunications

Le marché des services de télécommunications a généré 7,2 milliards de francs CFA de revenu dont la quasi-totalité est issue du marché de téléphonie mobile. Ce revenu a diminué tant sur une variation annuelle que trimestrielle.

Avec 6,8 milliards de FCFA, le revenu du marché de téléphonie mobile a reculé de 491 millions de FCFA en un (1) an. Le revenu des opérateurs de téléphonie mobile est porté à plus de 90% par le chiffre d’affaires réalisé sur les appels téléphoniques.

Le revenu d’accès à l’Internet connait également un tassement en se situant à 405 millions de FCFA au cours du troisième trimestre 2012, contre 426 millions de FCFA à la même période un (1) an plus tôt. Ce revenu est réalisé essentiellement sur le marché de l’Internet fixe sans-fil. Il est à noter que le revenu de l’Internet-Mobile est inclut dans celui de téléphonie mobile.

______________________

Publication du deuxième trimestre 2012

Télécharger la publication complète

  • Évolution du nombre de clients aux services de télécommunications

Le nombre de clients aux services de télécommunications connait une évolution constante depuis plusieurs trimestres. En effet, les différents segments de marché de télécommunications en Centrafrique ont vu le parc de leurs clients s’élargir mais à des proportions dissemblables.

Tout d’abord, le marché de téléphonie mobile enregistre le plus grand parc de clients avec 1,8 millions, en accroissement de 22% à la fin de ce trimestre. Ce parc est constitué majoritairement des clients prépayés. Les clients actifs représentent près de quatre-cinquième du parc total. Le taux de pénétration de téléphonie mobile se situe autour de 38% à fin juin 2012. Les réseaux de téléphonie mobile couvrent une population d’environ 2,9 millions d’habitants dans 70 localités, avec un taux de couverture de 62% au cours de ce trimestre.

Ensuite, sur le marché de téléphonie fixe, on compte 5,43 mille clients pour 823 lignes en activité. Le nombre de clients de l’opérateur fixe a augmenté de 7% au deuxième trimestre 2012. Ce n’est pas le cas pour les lignes de téléphone fixe en activité, dont le nombre ne fait que décroître au fil des trimestres. Par ailleurs, la pénétration de téléphone fixe au sein de la population tourne autour de 1,2 ligne pour mille habitants.

Enfin, l’accès à l’Internet se généralise, puisque le nombre de clients connectés a progressé de 14%, comparativement au niveau d’il y a un (1) an, pour constituer un parc de 7,05 mille clients. La majorité (90%) de clients se connecte via les réseaux de téléphonie mobile. Toutefois, les clients Internet représentent moins de 1% de la population.

  • Évolution du volume de trafic sur les réseaux mobiles

Tout comme le nombre de clients, le volume des trafics consommés à la fin de ce trimestre a évolué positivement, augmentant d’un-cinquième (1/5e) sur une variation annuelle. On remarque que les réseaux de téléphonie mobile tirent le volume des trafics voix vers le haut.

En effet, le trafic voix acheminé sur les réseaux de téléphonie a atteint un niveau record au cours du deuxième trimestre 2012, en affichant un volume de près de 105 millions de minutes, contre 88 millions de minutes un (1) an auparavant. On notera que près de trois-quarts de ce volume terminent à l’intérieur des mêmes réseaux (trafic on-net).

Sur le réseau de téléphonie fixe, le trafic acheminé affiche une croissance avoisinant celle des réseaux mobiles à la fin du premier trimestre 2012, mais avec un volume de 3,5 millions de minutes. Toutefois, contrairement au marché de téléphonie mobile, la part importante (63%) de trafic au départ du réseau fixe terminent sur les réseaux tiers (trafic Off-net).

En revanche, les envois des SMS ont chuté au cours du second trimestre 2012. Leur volume a diminué de près de 4,3 millions, sur variation annuelle, pour s’établir à un volume total de 8,2 millions. Les clients prépayés ont envoyé 99% de ce volume.

  • Évolution du revenu des services de télécommunications

Le marché des services de télécommunications a produit 8,4 milliards de francs CFA de revenu dont la quasi-totalité est issue du marché de téléphonie mobile.

Avec plus de 8 milliards de FCFA, le revenu du marché de téléphonie mobile a enregistré 804 millions de FCFA de plus en un (1) an. Le revenu des opérateurs de téléphonie mobile est porté à plus de 87% par le chiffre d’affaires réalisé sur les appels téléphoniques.

Le marché de téléphonie fixe qui affiche le plus petit revenu au premier trimestre 2012, avec 290 millions de FCFA. Le taux de recouvrement de l’opérateur se situe à moins de 0,5%, avec une recette de 675 mille FCFA au cours de la même période.

Le revenu d’accès à l’Internet est passé de 287 millions au second trimestre 2011 à 384 millions de FCFA à la même période un (1) an plus tard. Ce revenu est réalisé essentiellement sur le marché de l’Internet fixe sans-fil. Il est à noter que le revenu de l’Internet-Mobile est inclut dans celui de téléphonie mobile.

______________________


Publication du quatrième trimestre 2011

Télécharger la publication complète

  • Évolution du nombre des clients[1] aux services de télécommunications

 Le marché de la téléphonie mobile totalise 1,824millions de clients à la fin du quatrième trimestre 2011, enregistrant, ainsi, près de 487 mille nouveaux clients de plus par rapport à la même période il y a un (1) an. Au cours de la même période, le nombre de clients actifs a augmenté légèrement de 1,3%. Toutefois, le taux d’activité des SIM a baissé de plus 25 points pour se situer à environ 54%. Par ailleurs, en se hissant à près 40%, la progression de la pénétration des réseaux mobiles au sein de la population reste soutenue. De plus, la couverture de la population s’est améliorée avec la connexion de six (6) nouvelles localités, portant le nombre des localités couvertes à 62, à la fin de ce trimestre.

Sur le marché de téléphonie fixe, on compte 5,4 mille clients pour 815 lignes en activité. En effet, le nombre de clients de l’opérateur fixe a progressé de près 8%, tandis que le parc de lignes en activité a diminué de plus 12% à la fin du quatrième trimestre 2011. Par ailleurs, la pénétration de la téléphonie fixe se situe autour de 1,19 ligne pour mille (1.000) habitants.

 Par ailleurs, le marché de l’Internet affiche un effectif d’environ 5,7 mille clients qui ont accès aux services de l’Internet sur leurs téléphones mobiles, pendant que les fournisseurs d’accès à l’Internet installés sur ce marché comptent 810 clients au cours de ce trimestre. Toutefois, la pénétration des services de l’Internet reste encore très marginale.

  •  Evolution du volume de trafic sur les réseaux mobiles

Les réseaux de téléphonie (mobiles et fixe) ont acheminé un volume de 13,25 millions de minutes à la fin du quatrième trimestre 2011, avec une domination du trafic sur les réseaux mobiles.

En effet, le trafic au départ des réseaux mobiles totalise un volume avoisinant 93 millions de minutes à la fin de ce trimestre (+14%), dont 70% terminent à l’intérieur des mêmes réseaux (trafic on-net).

Par contre, le trafic au départ du réseau filaire a progressé pour s’établir à un volume de 1,6 millions de minutes. Contrairement aux réseaux mobiles, on constate que le trafic sortant (trafic off-net) du réseau de l’opérateur fixe enregistre un volume plus important.

  •  Evolution du revenu des services de télécommunications

Le revenu des marchés de télécommunications a atteint 8,845 milliards de FCFA, au quatrième trimestre 2011. Avec 8,29 milliards de FCFA, les services de téléphonie mobile ont généré près de 94% de revenu des marchés de télécommunications. Alors que les services de téléphonie fixe et de l’Internet sans-fil ont affiché un niveau de revenu faible avec, respectivement, 239,2 millions FCFA et 316 millions de FCFA à la fin de cette année.

______________________


Publication du troisième trimestre 2011

Télécharger la publication complète
  • Évolution du nombre de clients aux services de télécommunications

Le marché de la téléphonie mobile totalise 1,561 millions de clients à la fin du troisième trimestre 2011, enregistrant, ainsi, près de 346 mille nouveaux clients de plus par rapport à la même période il y a un (1) an. Au cours de la même période, le nombre de clients actifs a augmenté de 24%, mais le taux d’activité des SIM à, quant à lui, baissé de 3,4 points pour se situer à environ 69%. Par ailleurs, en se hissant 34,1%, la progression du taux de pénétration des réseaux mobiles reste soutenue. De plus, la couverture de la population s’est améliorée avec la connexion de huit (8) nouvelle localités, au cours de ce trimestre, portant le nombre des localités connectées à 62. Parmi les usagers de services de télécommunications, 4,45 mille ont eu accès aux services de l’Internet mobile et 650 ont eu accès à l’Internet par le biais des technologies sans-fil fixe. Toutefois, la pénétration des services de l’Internet reste encore très marginale.

  • Évolution du nombre de clients aux services de télécommunications

Le trafic au départ des réseaux mobiles enregistre 32,6 millions de minutes de plus, en douze (12) mois et totalise un volume total de 92,82 millions de minutes à la fin de ce trimestre. Trois-quarts de ce trafic terminent à l’intérieur des mêmes réseaux (trafic on-net). 99,6% du trafic sortant national terminent sur les réseaux mobiles, 66% de trafic sortant à l’international vont vers l’Afrique et 44,3% de trafic entrant de l’international proviennent de l’Europe. Cependant, le volume d’envois des SMS a chuté de 17% en (1) an pour se fixer à 10,33 millions.

  • Évolution du nombre de clients aux services de télécommunications

Le revenu des marchés de télécommunications (mobile et Internet sans-fil) a atteint 8,542 milliards de FCFA, au troisième trimestre 2011, dont 7,892 milliards générés par le marché de la téléphonie mobile et 650 millions issus de la vente des services d’accès à l’Internet sans-fil fixe.

_________________________

Publication du deuxième trimestre 2011

Télécharger la publication complète

  •  Évolution du nombre de clients aux services des télécommunications

Le marché de la téléphonie mobile totalise 1,46 millions de clients à la fin du deuxième trimestre 2011, enregistrant, ainsi, une croissance de plus 56% par rapport à la même période il y a un (1) an. Le nombre de clients actifs a évolué, au cours de cette même période, pour se situer au tour de 71% de l’effectif total des clients au téléphone mobile, avec une forte proportion des clients Prépayés. Le taux de pénétration des réseaux mobiles continu sur sa progression, pour s’établir à 32,1%. De plus, la couverture de la population s’est élargie avec la connexion de deux (2) nouvelle localités, augmentant le nombre des localités connectées à 54, à la fin de ce trimestre.

Parmi les clients des opérateurs de la téléphonie mobile, 5,5 mille ont utilisé les services multimédias mobiles, soit moins de 1% de l’ensemble de clients de ce marché.

En outre, le nombre de clients ayant accès à l’Internet, par le biais des technologies sans-fil, a décru, en trois (3) mois, pour se positionner à 642 utilisateurs et la pénétration de l’Internet reste encore marginale.

  •  Evolution du volume de trafic sur les réseaux mobiles

Le trafic au départ des réseaux mobiles a enregistré 17 millions de minutes de plus, en douze (12) mois et totalise un volume total de 88,4 millions de minutes à la fin de ce trimestre. 74% de ce volume terminent à l’intérieur d’un même réseau (trafic on-net). Le trafic terminant sur les réseaux tiers (trafic off-net) a chuté de 12% pour se maintenir à 22,7 millions de minutes, dont 69% terminent sur les réseaux mobiles nationaux.

Par ailleurs, 12,25 millions de messages courts (SMS) ont été envoyés. Ce chiffre a progressé de près de 5% en un (1) an. De plus, chaque client a envoyé, en moyenne, un peu plus de 12 SMS au cours de second trimestre 2011

  • Evolution du revenu des services de télécommunications

Le revenu des marchés de télécommunications (mobile et Internet) ont atteint 7,53 milliards de FCFA, dont 7,2 milliards générés par le marché de la téléphonie mobile (dont 77,5% de revenu des services voix) et 287 millions issus de la vente des services d’accès à l’Internet sans-fil.

__________________________

Publication du premier trimestre 2011

Télécharger la publication complète

  • Evolution du nombre de clients aux services des télécommunications

Le marché de la téléphonie mobile totalise 1,4 millions de clients à la fin du premier trimestre 2011, enregistrant, ainsi, une croissance de plus 47% par rapport à la même période il y a un (1) an. Le nombre de clients actifs a baissé, au cours de cette même période, pour se situer au tour de 67,6%, du nombre total des clients au téléphone mobile, avec une forte proportion des clients Prépayés. Le taux de pénétration des réseaux mobiles continu sur sa progression, pour s’établir à 31%. De plus, la couverture de la population s’est élargie avec la connexion de trois (3) villes, augmentant le nombre des localités connectées à 52, à la fin de ce trimestre.

Parmi les clients des opérateurs de la téléphonie mobile, 6,5 mille ont utilisé les services multimédias mobiles, soit moins de 1% de l’ensemble de clients du marché, au cours ce trimestre.

En outre, le nombre de clients ayant accès à l’Internet, par le biais des technologies sans-fil, a progressé, en un (1) an, pour se hisser à 731 utilisateurs. Néanmoins, la pénétration de l’Internet reste encore marginale.

  •  Evolution du volume de trafic sur les réseaux mobiles

Le trafic au départ des mobiles a enregistré 20 millions de minutes de plus, en douze (12) mois, et totalise un volume total de 88 millions de minutes à la fin de ce trimestre. 70% du volume de trafic terminent à l’intérieur d’un même réseau (trafic on-net). Le trafic vers les réseaux tiers (trafic off-net) a atteint un volume de près de 27 millions de minutes, dont 71% terminent sur les réseaux mobiles nationaux.

De plus, 12,2 millions de messages (SMS) ont été envoyés. Ce chiffre a baissé de 30% en un (1) an. Par ailleurs, chaque client a envoyé, en moyenne, 13, au cours de premier trimestre 2011.

  • Evolution du revenu des services de télécommunications

Le revenu des marchés de télécommunications (mobile et Internet) ont atteint 7,99 milliards de FCFA, dont 7,75 milliards sont générés par le marché de la téléphonie mobile et 238 millions issus de la vente des services d’accès à l’Internet sans-fil.
____________________________

Publication du troisième trimestre 2010

Le marché de la téléphonie mobile a franchi la barre historique de million d'abonnés à la fin de ce trimestre, pour s'établir à 1,2 million de clients, avec une croissance moyenne trimestrielle de 10,5%, depuis la fin du troisième trimestre 2009. Les clients actifs représentent près de 72% de l'ensemble de clients. Le taux de pénétration des services de la téléphonie mobile a évolué a atteint 27%, mais la couverture de la population reste stable à 55% en trois (3) mois. Parmi les clients des services mobiles, 132 mille ont utilisé les services multimédias mobiles.

Le volume du trafic au départ des mobiles a régressé de plus de 15%, à la fin de ce trimestre, pour se fixer à 60,3 millions de minutes. De plus, 12,5 millions de messages textes courts (SMS) ont été envoyés.

Avec 7,3 milliards de FCFA, les revenus des services de la téléphonie mobile ont reculé de 3,4%. Toutefois, la dépense moyenne trimestrielle par client a diminué de 20%, pour se fixer à 7 800 mille FCFA .

Téléchargé la publication.

 

Publication du deuxième trimestre 2010

Le marché de la téléphonie mobile au 30 Juin 2010. Le marché des services de la téléphonie mobile a enregistré 183 mille nouveaux clients en douze mois. Le nombre des clients croit de 6% en moyenne par trimestre. Les abonnés actifs représentent plus 86% du parc total des clients. Les réseaux mobiles couvrent 55% de la population. Le marché de la téléphonie mobile a enregistré 70,8 millions de minutes en volume et 7,3 milliards de FCFCA en valeur.

Téléchargé la publication.

 

Publication du premier trimestre 2010

Le marché de la téléphonie mobile au 31 Mars 2010 Le marché des services de la téléphonie mobile compte 959,5 mille clients, soit une augmentation de 37% en douze mois. Le nombre des clients croit de 8,5% en moyenne par trimestre depuis la fin du premier trimestre 2009. Les abonnés actifs représentent plus 86% du parc total des clients. Les réseaux mobiles couvrent 55% de la population. Le marché de la téléphonie mobile a généré un volume de 68,9 millions de minutes et un chiffre d'affaires de six (6) milliards de FCFA.

Téléchargé la publication.

 

Observatoire Fixe

Publication du troisième trimestre 2010

Le nombre de clients au téléphone fixe a progressé de près de 16%, en un an, pour atteindre 4,7 mille abonnés à la fin de ce trimestre. Les services de la téléphonie fixe sont utilisés majoritairement par les Clients « Résidentiels » qui représentent 51%. Ces clients souscrivent, à 70%, à un abonnement du type post payé. La pénétration de la téléphonie fixe reste encore faible. Elle est d'environ une (1) ligne de téléphone fixe pour mille (1.000) habitants.

Téléchargé la publication.

 

Publication du deuxième trimestre 2010

Le nombre des clients aux services de la téléphonie fixe est de 3.200. L'opérateur de la téléphonie fixe perd en moyenne 6% de l'effectif de sa clientèle chaque trimestre et 22,4% en un an. Les clients « Résidentiels » sont majoritaires et l'abonnement de type post payé est le plus prisé. La pénétration de la téléphonie fixe suit la tendance globale de ce marché avec, environ, sept (7) lignes pour dix mille (10.000) habitants.

Téléchargé la publication.

 

Publication du premier trimestre 2010

Le nombre des clients aux services de la téléphonie fixe est de 3,2 mille à la fin de ce trimestre. Les Clients « Résidentiels » sont majoritaires et l'abonnement de type post payé est le plus prisé. Avec huit (8) ligne pour dix mille habitants, la pénétration de la téléphonie fixe reste très faible. Lire la suite.

Téléchargé la publication.

Copyright © 2015. art-rca Rights Reserved.


Facebook # #